Faenza et Lucile Richardot : c'est dans une semaine !

Le Voyage d'Anne de la Barre au Septentrion
Récital de Lucile Richardot

Jeudi 17 octobre 2019 à 20h30
Château de Versailles - Salon d'Hercule

Musiques de Joseph Chabanceau de la Barre, Constantijn Huygens, Michel Lambert, Luigi Rossi, Alessandro Stradella, Charles Dassoucy, Jean-Baptiste Lully.

Lucile Richardot (mezzo-soprano)
Marco Horvat (théorbe, guitare baroque et direction)
Alice Julien-Laferrière (violon)
Annaëlle Blanc-Verdun (violon)
Christine Plubeau (viole)
Caroline Lieby (harpe)
Brice Sailly (clavecin et orgue)


En raison de sa vie peu commune et de la littérature qu'elle a suscitée, Anne Chabanceau de La Barre (1628-1688) fut certainement la plus célèbre chanteuse du XVIIe siècle. Née dans une illustre famille de musiciens, l’une des premières femmes à faire partie de la musique de la Chambre de Louis XIV, sa renommée dépassa les frontières pour s’étendre en Europe jusqu’aux lointaines cours scandinaves.

Elle fut « courtisée » par les plus grands : Christine de Suède, le Prince et la Princesse d’Orange Nassau, Béatrix et Charles IV de Lorraine, Elisabeth de Bohème, Sophie Amalie von Braunschweig et son époux Frederik III du Danemark, Wilhelm VI de Hesse-Kassel ...

Comme le raconte Lisandro Abadie dans un article pour la Société Française de Musicologie elle fut, comme Descartes, invitée par la reine Christine à se rendre en Suède autour de 1647. Constantijn Huygens, secrétaire du Prince d’Orange et compositeur, lui proposa alors de s’arrêter à La Haye. Anne prit la route en 1652 et son départ fut chanté par des poètes épris de ses charmes, comme Tristan l’Hermite ou Jacques de Gouy. Accompagnée de son frère Joseph Chabanceau, compositeur renommé, elle passa à Anvers, La Haye, Kassel et Copenhague, où les plus grands firent en sorte de la recevoir et de l’entendre. Elle rentra à Paris en 1655, où son retour fut aussi célébré que le fut son départ.
  

Région Grand Est DRAC

Lettre d'infos

Translations by Sally Gordon Mark

Design by pierO'n Mu Graphistes · Web by KWC · © 2017 Faenza