CDs

 

Il Giardino di Giulio Caccini

Acheter :

Le Délire des lyres

Francisco Mañalich et Marco Horvat font partie de ces très rares interprètes contemporains à avoir repris le flambeau de cette tradition du chant sur l’instrument. Marco Horvat la pratique depuis des années en s’accompagnant au théorbe, au luth, ou à la lira. Francisco Mañalich l’a développée de manière très originale sur la basse de viole, instrument que l’on disait au XVIIe siècle propre à s’accompagner soi-même, ce que personne, à ce jour n’avait jamais tenté. Ces deux musiciens au voix et aux instruments parfaitement complémentaires, devaient donc se rencontrer et se devaient de monter ensemble un programme à leur mesure, où les nombreuses combinaisons de voix et d’instruments qu’ils sont susceptibles de créer trouveraient un répertoire à servir.

  • Marco HORVAT : chant, théorbe, lira, guitare baroque
  • Francisco MAÑALICH : chant, basse de viole, guitare baroque

Musiques de Francesco Cavalli, Marin Marais, Claudio Monteverdi, Henry Purcell, Dubuisson, Charles Hurel, Sébastien Le Camus, Carlo Milanuzzi, Alessandro Piccinini.

Enregistré en septembre 2019 à l'Eglise Anglicane Saint George (Paris)


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

Livret :

Airs à quatre parties du Sieur Dassoucy

Les Airs à quatre parties, seule musique de Charles Dassoucy conservée à ce jour, ont été édités en 1653 en parties séparées. La redécouverte de leur partie de dessus, longtemps considérée comme perdue, permet

ici leur enregistrement. Dassoucy, poète lyrique haut en couleur, qui croisa la route de Cyrano de Bergerac, Corneille et Molière, peut enfin être apprécié tant pour la qualité de sa musique que pour la beauté de ses vers.

  • Sarah LEFEUVRE : chant, flûtes
  • Saskia SALEMBIER : chant, violon
  • Francisco MAÑALICH : chant, basse de viole
  • Emmanuel VISTORKY : chant
  • Aude-Marie PILOZ : dessus et basse de viole
  • Daniela MALTRAIN : basse et ténor de viole
  • Marco HORVAT : chant, théorbe, guitare baroque, direction

Enregistré en juillet 2018 au Musée du Hiéron de Paray-le-Monial


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

Giovanni Zamboni - Madrigali e Sonate

Giovanni Zamboni, virtuose de l’archiluth, du clavecin et de divers instruments dans la première moitié du XVIIIe siècle, a été non seulement l’un des derniers luthistes italiens, mais aussi le dernier grand madrigaliste de l’histoire de la musique. Si les deux cycles de madrigaux qu’il nous a laissés n’ont jamais été publiés – faute de suciter l’intérêt des contemporains pour une forme passée de mode – ils constituent pourtant un splendide hommage aux maîtres du passé en même temps qu'un trésor de fantaisie et d'invention. Faenza leur redonne aujourd’hui une nouvelle vie.

  • Olga PITARCH, soprano
  • Lucile RICHARDOT, alto
  • Jeffrey THOMPSON, ténor
  • Emmanuel VISTORKY, basse
  • Elisabeth GEIGER, clavecin
  • Charles-Edouard FANTIN, archiluth et guitare
  • Christine PLUBEAU, basse de viole
  • Marco HORVAT, archiluth, théorbe, guitare

Enregistré en avril 2015 à Paris à la chapelle de l'hôpital Notre-Dame de Bon Secours

 


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

Amorosa Fenice (Giulio San Pietro de'Negri)

Parmi toutes les figures, fascinantes mais aujourd’hui quelque peu oubliées, qui peuplèrent le monde de la monodie italienne du premier XVIIe siècle, Giulio San Pietro de’ Negri est probablement l’une des plus intéressantes. Il publia au moins onze volumes de musique vocale profane et sacrée entre les années 1605 et 1620. Ce corpus compte bon nombre de pièces étonnamment originales, même au regard des standards pourtant expérimentaux de l’époque.

En effet, Giulio San Pietro de’ Negri est de ceux qui, comme le compositeur et théorbiste Bellerofonte Castaldi, ont dû apprécier “l’ombre bienfaisante” de Claudio Monteverdi, auquel sa musique fait immanquablement penser. De’ Negri est une âme fantasque, curieuse, ouverte à la nouveauté et surtout libre de vagabonder à sa guise dans ce Nouveau Monde sonore découvert par le maître vénitien.

Le parcours de notre compositeur entre en résonnance avec celui de contemporains plus connus tels le noble palermitain Sigismondo d’India ou le patricien siennois Claudio Saracini. Ces musiciens issus de la noblesse, ne se trouvant bridés ni par un statut professionnel ni par des règles de composition par trop conventionnelles, inventèrent des procédés musicaux profondément originaux. C’est donc bien à un voyage hors des sentiers battus que cet enregistrement nous invite.

  • Marco HORVAT : chant, théorbe, guitare baroque, lira da gamba
  • Olga PITARCH : soprano
  • Brigitte VINSON : mezzo-soprano
  • Jeffrey THOMPSON : ténor
  • Emmanuel VISTORKY : basse
  • Magali IMBERT : flûtes et tambourin à cymbalettes
  • Pierre HAMON : flûtes
  • Christine PLUBEAU : dessus et basse de viole
  • Charles-Édouard FANTIN: luth, théorbe, guitare baroque
  • Matthieu BOUTINEAU : clavecin, clavicythérium, lautenwerk

Enregistré en septembre 2013 à l'église Sainte Geneviève de Courtomer


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

L'Astrée

L’Astrée, roman pastoral d’Honoré d’Urfé (1567-1625) fut l’un des plus grands succès de librairie du XVIIe siècle et son influence sur les mentalités fut immense. La musique innerve l’ensemble de ce roman fleuve, où les histoires d’amour s’emboîtent et se croisent sans cesse : ses nombreux personnages chantent, accompagnées par des harpes, de flûtes ou des musettes, dans de multiples occasions : pour séduire, pour se consoler ou pour exprimer de façon nouvelle leurs sentiments. Afin de restituer à l’œuvre sa dimension sonore, l’ensemble Faenza propose une promenade musicale qui illustre les situations romanesques, particulièrement nombreuses, qui font intervenir de la musique. Quatre chanteurs, qui se font à l’occasion conteurs, et trois instrumentistes font résonner à nouveau les musiques de l’Astrée, retrouvées par le musicologue Thomas Leconte grâce à un patient travail de recoupements.

  • Olga PITARCH : chant
  • Jean-Michel FUMAS : chant
  • Marc MAUILLON : chant
  • Marco HORVAT : chant, luth, guitare baroque
  • Pascale BOQUET : luth, guitare renaissance
  • Matthieu BOUTINEAU : clavecin
  • François LAZAREVITCH : musette, flûtes
  • Angélique MAUILLON : harpe triple

Textes dits par Marco Horvat 

Enregistré en novembre 2007 à la Bâtie d'Urfé


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

La Semaine mystique

Oraison en musique, la parodie spirituelle incarne les tiraillements de l'homme du XVIIe siècle : le chant, source d'élévation autant que de volupté, peut faire basculer l'âme du pécheur – fragile funambule – du côté de son salut comme du côté de sa damnation. Le jésuite Philippe d'Angoumois préconise de méditer chaque jour de la semaine sur un sujet religieux, afin d'inscrire dans le quotidien du corps les mystères spirituels. Ainsi se dessine un itinéraire spirituel imaginaire : celui d'une âme éprise de salut.

  • Olga PITARCH : chant
  • Blandine FOLIO-PERES : chant
  • Robert GETCHELL : chant
  • Marc MAUILLON : chant
  • Marco HORVAT: chant, luth basse
  • Renaud DELAIGUE : chant
  • Massimo MOSCARDO : luth, tiorbino
  • Eric BELLOCQ : luth, guitare renaissance 

Textes dits par Marco Horvat 

Enregistré en décembre 2005 à Paris à la chapelle de l'hôpital Notre-Dame de Bon Secours


 

Il Giardino di Giulio CacciniAcheter :

Il Giardino di Giulio Caccini

Au sein de la Camera Fiorentina, Caccini participa à la création du recitar cantando, qui allait permettre la naissance de l'opéra. Tour à tour canaille ou élégiaque, Marco Horvat s'accompagne lui-même au théorbe ou à la guitare.

  • Marco HORVAT : chant, théorbe, guitare baroque, lirone
  • Olga PITARCH : chant
  • Eric BELLOCQ : théorbe, guitare renaissance
  • Bruno CAILLAT : percussions
  • Angélique MAUILLON : harpe triple
  • Imke DAVID : lirone

Enregistré en février 2003 à Paris à la chapelle de l'hôpital Notre-Dame de Bon Secours

Follow us

Région Grand Est DRAC

Newsletter

Translations by Sally Gordon Mark

Design by pierO'n Mu Graphistes · Web by KWC · © 2017 Faenza