Productions

Concert

Le Voyage d’Anne de La Barre au Septentrion

Récital de Lucile Richardot

En raison de sa vie peu commune et de la littérature qu'elle a suscitée, Anne Chabanceau de La Barre (1628-1688) fut certainement la plus célèbre chanteuse du XVIIe siècle. Née dans une illustre famille de musiciens (Joseph Chambanceau de la Barre était son frère), l’une des premières femmes à faire partie de la musique de la Chambre du Roi Louis XIV, sa renommée dépassa les frontières pour s’étendre en Europe jusqu’aux lointaines cours scandinaves.

Concert

Concerto Madrigalesco de Ercole Bernabei

Un grand musicien tiré de l'oubli

Originaire de Caprarola, Bernabei avait d’abord été l’élève d’Orazio Benevoli, maître de musique des plus réputés, avant d’entrer en 1653 à Saint-Louis des Français en tant qu’organiste puis d’y devenir maître de chapelle, de 1667 à 1672. En 1672, il fut nommé maître de chapelle de la Cappella Giulia à la cour pontificale. Il quitta ses fonctions au Vatican au bout de deux ans pour se rendre à la cour de Munich auprès de l’Électeur Ferdinando Maria de Bavière, où il succéda à Johann Kaspar Kerll et où il resta jusqu’à sa mort, en 1687. Le Concerto madrigalesco a tre voci diverse, dédié à Flavio Orsini, duc de Bracciano, constitue l’une de ses œuvres les plus originales.

Concert mis en espace

Un Bestiaire fabuleux

Hommage à Jean de La Fontaine

Les animaux sont discrets, mais tout de même bien présents dans la musique française des XVIIe et XVIIIe siècles, aussi nous amuserons-nous à en suivre la trace dans un safari musical destiné à les débusquer là où ils se cachent le mieux : dans les airs sérieux, les airs à boire, et les débuts de la cantate française. 

De 7 à 107 ans

Eh bien, chantez maintenant !

Fables en musique

Jean de La Fontaine adorait la musique et nous, musiciens, le lui rendons bien : nous adorons ses fables, ses poèmes et ses contes. Aussi, nous devions-nous de célébrer le 400e anniversaire de sa naissance par une création où la musique s’octroie la part du lion.

Concert

Les Octonaires de la vanité du monde

Paschal de l’Estocart et Claude Lejeune

Les Octonaires sont un recueil de poèmes spirituels écrits par Antoine de Chandieu. Participant de la spiritualité protestante, ils ont été mis en musique de façon magistrale par Claude Le Jeune et son contemporain moins connu, Paschal de l’Estocart. Ces deux compositeurs de la fin de la Renaissance usent d’une polyphonie raffinée, déjà emprunte de l’expressivité de tendance humaniste qui redonnera ses lettres de noblesse à la monodie, au début du XVIIe siècle.

Opéra-comique

Les Deux chasseurs et la laitière

Egidio Romualdo Duni

« Les Deux chasseurs et la laitière » est une comédie en un acte du librettiste Louis Anseaume, mise en musique par le compositeur italien Egidio Romualdo Duni, (Matera 1708 - Paris 1775 ). Libre adaptation par le librettiste Anseaume de deux fables de la Jean de La Fontaine – « La Laitière et le pot au lait » et « L’Ours et les deux compagnons » – ce délicieux petit opéra, finement ciselé, à la musique élégante, gracieuse autant qu’inspirée, fut représenté pour la première fois sur le Théâtre des Comédiens Italiens le 21 juillet 1763.

Concert

Le Délire des lyres

Un quatuor à deux

Francisco Mañalich et Marco Horvat font partie de ces très rares interprètes contemporains à avoir repris le flambeau de cette tradition du chant sur l’instrument. Marco Horvat la pratique depuis des années en s’accompagnant au théorbe, au luth, ou à la lira. Francisco Mañalich l’a développée de manière très originale sur la basse de viole, instrument que l’on disait au XVIIe siècle propre à s’accompagner soi-même, ce que personne, à ce jour n’avait jamais tenté. Ces deux musiciens au voix et aux instruments parfaitement complémentaires, devaient donc se rencontrer et se devaient de monter ensemble un programme à leur mesure, où les nombreuses combinaisons de voix et d’instruments qu’ils sont susceptibles de créer trouveraient un répertoire à servir.

Concert mis en espace

Le Salon de Musique

Le Baroque à la Carte

Pour renouer avec l’esprit de divertissement et de sociabilité caractéristiques des ruelles du Grand Siècle, Faenza s’est amusé à concevoir un spectacle «à la carte», au sens propre du terme. En se servant d’un jeu de tarots, le public sera amené à composer lui-même une soirée unique que les interprètes découvriront avec lui au fur et à mesure que les onze arcanes – tirées au hasard sur un total de vingt-deux – seront dévoilées. Une façon de donner au public l’envie de revenir pour un prochain tirage qui ne manquera pas de produire, chaque soir, un résultat inattendu.

Concert en famille

Le Baroque expliqué à mon père

Récital

Clélia Horvat baigne dans la musique baroque depuis son plus jeune âge. Fille d’une chercheuse du CNRS spécialisé dans les arts du spectacle au XVIIe siècle et d’un chanteur-théorbiste, elle n’a pas cherché à échapper à cet atavisme familial, bien au contraire : elle a souhaité, dès l’âge de 6 ans, intégrer la Maîtrise du Centre de Musique baroque de Versailles, le chœur d’enfants le plus prestigieux pour l’interprétation de la musique baroque française.

Quoi d’étonnant, dans ces conditions, que le père et la fille se produisent en duo depuis que Clélia a fêté ses 10 ans ? Leur programme, plein de clins d’œil complices et de surprises, parcourt ce XVIIe siècle qui a connu la naissance de l’opéra et qui, dans une profusion de fantaisie créatrice, a inventé pratiquement toutes les formes musicales que nous connaissons aujourd’hui. Nous croiserons ainsi des compositeurs trop oubliés aujourd’hui, mais qui furent en leur temps considérés comme des maîtres : Bellerofonte Castaldi, Giulio Caccini, Luigi Rossi, Charles Dassoucy, Honoré d'Ambruys, Henry Purcell, Claudio Monteverdi.

Concert conté

Les Aventures burlesques de Monsieur Dassoucy

Œuvre inédite

Cela faisait des années que je rêvais de bâtir un programme musical sur l’extravagant Charles Dassoucy, poète, compositeur, luthiste, voyageur, aventurier, mais un petit détail m’avait toujours arrêté : sa musique n'était pas disponible ! En effet, de ses Airs à quatre parties publiées en parties séparées par Pierre Ballard en 1653, la partie de dessus était considérée comme perdue ...

Concert mis en espace

Le Carnaval, 1675

Les meilleurs succès des comédies-ballet de Molière, choisis par Lully lui-même ...

Le 17 octobre 1675, Lully fit donner à la Cour puis au Palais-Royal, un Ballet-Mascarade intitulé Le Carnaval. Ecrit sur des textes de Molière, Benserade et Quinault, il était composé de neuf entrées, chacune reprenant les meilleurs succès tirés d’ouvrages antérieurs : Le Bourgeois Gentilhomme, Les Noces de Village, Monsieur de Pourceaugnac, Le Ballet de Flore, La Pastorale Comique.

Concert-apéritif

Les Quatre saveurs de l'amour

Exercices de style en quatre langues

Comme dans le fameux livre de Raymond Queneau, tout est dans le style ! Notre histoire  – celle du classique trio amoureux traitée dans le genre du vaudeville et dans le cadre d'un cabaret où le public est confortablement attablé devant un verre – sera racontée quatre fois de suite, dans quatre langues différentes : le français d’abord puis l’espagnol, l’anglais et l’italien. À chaque fois, les personnages, leur ton, leur langage, leur musique se mettra à l’unisson de la nation évoquée. Quatre pays, quatre cultures, quatre goûts : nous explorerons les variations entre la France sucrée, l’Espagne salée, l’Angleterre amère et l’Italie acide et, en quatre services, servirons un petit apéritif évoquant ces saveurs. L’occasion d’un déplacement gustatif dans l’espace-temps musical baroque que le public appréciera non seulement des yeux et des oreilles mais aussi du palais.

Concert

Madrigaux et sonates de Giovanni Zamboni

Le Monteverdi des Lumières

Giovanni Zamboni, virtuose de l’archiluth, du clavecin et de divers instruments dans la première moitié du XVIIIe siècle, a été non seulement l’un des derniers luthistes italiens, mais aussi le dernier grand madrigaliste de l’histoire de la musique. Si les deux cycles de madrigaux qu’il nous a laissés n’ont jamais été publiés – faute de suciter l’intérêt des contemporains pour une forme passée de mode – ils constituent pourtant un splendide hommage aux maîtres du passé en même temps qu'un trésor de fantaisie et d'invention. Faenza leur redonne aujourd’hui une nouvelle vie.

Concert

Tonos Humanos

Musique Espagnole du XVIIe siècle

"Au début du XVIIe siècle, sous le règne de Philippe III, la passion pour la musique profane – qu’on appelait alors « humaine » – s’est éveillée de telle manière en Espagne, que nombreux ont été les particuliers qui se sont adonnés à son étude, au point que la nation entière semblait se nourrir de cette harmonie."

Suivez-nous

Région Grand Est DRAC

Lettre d'infos

Translations by Sally Gordon Mark

Design by pierO'n Mu Graphistes · Web by KWC · © 2017 Faenza