Polichinelle défie de nouveau les Dieux !

Et voilà que Polichinelle repart sur les routes du Grand Est, de la Marne à la Lorraine.


Fierté de jouer sur cette belle scène nationale de Châlons en Champagne, co-productrice du projet, et émotion de revenir au “Pays des Abbayes” où nous avons reçu tant d’inspiration au contact des collégiens et écoliers qui ont participé à l’aventure de cette création.


C’est en effet avec eux, ainsi qu’avec les élèves de plusieurs établissements du Pays rethélois, que nous avons construit ce spectacle et relevé le défi de réinventer la comédie à écriteaux en vogue dans les années 1710-1730 pour contrer l’interdiction de chanter faite aux comédiens de la Foire.


Créer des spectacles musicaux, toucher le jeune public, inventer des formes interactives, nous l’avions déjà fait mais la comédie à écriteaux nous posait des problèmes nouveaux. Au delà de la difficulté qu’il y avait à adapter des pièces écrites pour coller à l’air du temps de l’Ancien Régime, nous ignorions comment une forme basée sur la participation des spectateurs pouvait fonctionner aujourd’hui.


C’est pourquoi, quitte à ralentir notre travail, nous avons ménagé, tout au long de la création, des temps de rencontre avec des enfants d’âges différents. Sans eux, ce spectacle n’existerait pas : leurs réactions, leurs questions, leurs commentaires, leurs voix et leurs rires, ont été les guides les plus sûrs pour nous orienter dans cette adaptation.


Comme le dit Polichinelle dans sa harangue initiale, « puisque les grands esprits se rencontrent, Polichinelle se devait de rencontrer Orphée ». De la même façon, les comédies à écriteaux se devaient de retrouver un public, le populaire se devait de renouer avec le savant et Faenza se devait de travailler main dans la main avec le Festival des Abbayes en Lorraine dont nous partageons les valeurs.


Les premières rencontres du spectacle nouveau-né avec son public ont eu lieu à Rethel et à Sedan, dans ces chères Ardennes que nous avons silloné des années durant et elles nous ont conforté dans l’idée que le pari était réussi de faire rire, frissoner et chanter les jeunes de 5 à 95 ans avec l’abracadabrante histoire de Polichinelle aux enfers. Gageons que les publics de Châlons et de Senones nous feront le même accueil, de même que celui d’Avignon, où nous jouerons le spectacle l’été prochain.


Nous vous attendons avec impatience à l’une de ces représentations, dans la mesure des places disponibles !


Mardi 7 février, 14h15 à La Comète de Châlons-en-Champagne
Mardi 7 février, 20h30 à La Comète de Châlons-en-Champagne
Mercredi 8 février, 10h à La Comète de Châlons-en-Champagne
Vendredi 10 février, 14h, Festival des Abbayes en Lorraine, Le Dépôt, Senones
Vendredi 10 février, 19h30, Festival des Abbayes en Lorraine, Le Dépôt, Senones

  

Polichinelle défie les Dieux


Scénario de Marco Horvat d’après de pièces de Louis Fuzelier (1711) et Jean-François Regnard (1689) ... pour acteurs de chair et de bois.


Mise en scène : Mathieu Enderlin
Collaboration artistique : Nicolas Gousseff, Marco Horvat, Olga Pitarch

Musiques : vaudevilles, chansons traditionnelles, airs de Claudio Monteverdi, Henry Purcell, Luigi Rossi...


ensemble Faenza :
• Olga Pitarch : chant, épinette
• Marco Horvat : chant, guitare baroque, théorbe
• Nicolas Gousseff : jeu marionnettique
• Einat Landais : décors et marionnettes
• Sévil Gregory : assistance aux décors
• Sarah Bartesaghi Gallo : costumes
• Simona Grassano : assistance aux costumes
• Paco Galan : création lumière et régie lumière
• Benjamin Martineau : régie lumière
• Alexandre Verbrugghe : administration de production

Co-production :
Festival des Abbayes en Lorraine
La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne
Théâtre Louis Jouvet, scène conventionnée des Ardennes
Collège André Malraux de Senones

Avec l'aide de la DRAC et de la Région Grand Est et du Département des Vosges

Follow us

Région Champagne Ardennethéâtre Louis JouvetDRAC

Newsletter

Translations by Sally Gordon Mark

Design by pierO'n Mu Graphistes · Web by KWC · © 2017 Faenza